Light For Hellish Fright :

Hellish Life / Nine Days Wonder/ Exclaim / Envy / Foodchain

20 Janvier 2002, Shelter, Tokyo, Japon

>> Photos : cliquez sur un chiffre pour ouvrir une image dans une nouvelle fenÍtre. Cliquez sur pour la fermer <<

>> Extraits : cliquez sur un chiffre pour écouter un extrait au format MP3 <<

La salle de concert Shelter ne semble jamais désemplir. Une fois de plus, un nombre important de jeunes japonais se massent - en rang et sur le trottoir, pour assister à un concert réunissant plusieurs groupes assez différents les uns des autres dont les fameux Nine Days Wonder et Envy.

 

Hellish Life

Le groupe nous sert un speedcore/grind peu original mais avec conviction. Avec de plus un public totalement acquis à sa cause, Hellish Life permet de jouer le rôle de ice breaker. Un début de soirée sympathique.
Photos : 0
Extraits : 0 1 (134Ko) 2 (209Ko)

Nine Days Wonder

Très different du groupe précédent, Nine Days Wonder se place clairement dans une lignée emocore. La voix du chanteur est incroyablement proche de celle de Ian McKaye de Fugazi, et l'affiliation est encore plus évidente à l'coute de leur musique. L'originalité de Nine Days Wonder est dans l'utilisation discrète et toujours à bon escient d'un synthétiseur. Malheureusement, le groupe a du mal à se détacher de son influence majeure - il va parfois même loucher vers Dinosaur Jr., et il lui serait certainement bénéfique de rechercher une voie plus personnelle et originale. Un groupe à suivre.
Photos : 0 1
Extraits : 0 1 (169Ko) 2 (176Ko)

Exclaim

On ne peut pas dire qu'Exclaim brille par son originalité. Un peu comme Hellish Life, le groupe offre un grind d'assez bonne facture mais pas spécialement remarquable. Apres Nine Days Wonder, à la musique nettement plus travaillée, Exclaim souffre de son côté quelque peu puéril et trop basiquement rentre-dedans.
Photos : 0 1 2 3
Extraits : 0 1 (124Ko)

Envy

Envy n'a pas volé sa réputation. De loin, très loin même, la meilleure prestation de cette soirée. Les cinq membres d'Envy jouent un post-hardcore des plus redoutables quoique très franchement inspiré des mythiques Dazzling Killmen. Leur musique alterne donc hardcore et ambiances calmes avant de finir en apothéose sur un fabuleux dernier et très long titre. Mention toute spéciale pour le chanteur. Une prestation mémorable et il me tarde de les revoir sur scène.
Photos : 0 1 2 3 4
Extraits : 0 1 (769Ko) 2 (545Ko)

Foodchain

Difficile de succéder à Envy. Et musicalement, Foodchain souffre de la comparaison. Heureusement, Foodchain possède un sens de l'humour indéniable et c'est à se demander si leur speedcore n'est pas purement ironique. Presque caricaturale, leur musique se distingue de leurs accolytes par la présence d'un chanteur charismatique dont la ressemblance physique avec l'acteur Francis Ng n'est pas la moindre de ses qualités - si, si, j'insiste, c'est une qualité ! Ce clône de l'acteur au regard fou chante d'une voix suraiguë qui si elle peut initiallement surprendre, finit par s'intégrer très vite à l'ambiance très particulière distillée par Foodchain. Ajoutez à cela une forte présence physique - le chanteur n'hésite pas à faire du stage diving, et vous obtenez un concert quasi parfait. Du moins des plus distrayants au point même que le groupe reviendra pour un rappel, chose rare s'il en est au Japon.
Photos : 0 1 2 3 4
Extraits : 0 1 (127Ko) 2 (156Ko)

texte & photos © zeni, janvier 2002